Plus d'événements à Bordeaux, France

Et si vous osiez les fonds européens ?
Conference

Et si vous osiez les fonds européens ?

Jeudi 09:00 (07 Juin)
Bordeaux, France, Bordeaux

Cours Exposition et Mode manuel
Art

Cours Exposition et Mode manuel

Samedi 09:00 (23 Juin)
Bordeaux, France, Bordeaux

Shakira | Bordeaux-Floirac
Music

Shakira | Bordeaux-Floirac

Dimanche 19:00 (24 Juin)
Bordeaux, France, Bordeaux

BLIB - Festival de Bières à Bordeaux 2018
Shopping

BLIB - Festival de Bières à Bordeaux 2018

Mardi 10:00 (25 Septembre)
Bordeaux, France, Bordeaux


Marche contre Monsanto & Co / Marche pour l'Agroécologie 2018

Marche contre Monsanto & Co / Marche pour l'Agroécologie 2018


Quand?

Commence: Samedi 14:00 (19 Mai)
Terminé: Samedi 18:00 (19 Mai)
Conference

Description

Les multinationales et la finance se sont emparées de l'agriculture et de notre alimentation.

Voici un chiffre édifiant concernant les trois plus grosses firmes de l'agro-industrie : Monsanto-Bayer (fusion en cours), DowDupont et ChemChina (ex-Syngenta) détiennent plus de 70% du marché mondial des semences. Elles contrôlent ainsi la production de la majorité des aliments qui se retrouvent dans nos assiettes.

Rappelons-nous que l'objectif des personnes qui possèdent ces firmes, les principaux actionnaires par l'intermédiaire de fonds de pension ou autres sociétés d'investissement, est de réaliser un maximum de profit en vue d'accroître leurs fortunes. Pour y parvenir, les firmes doivent vendre un maximum de produits.

Elles vendent ainsi aux agriculteurs sur toute la planète des semences brevetées, non reproductibles, et génétiquement modifiées (OGM) pour résister aux pesticides qu'elles vendent également. Monoculture, engrais et technologies diverses viennent compléter le tableau.

Lorsque les agriculteurs ont opté pour ce système qui nécessite un endettement important et qui empoisonne, ils se sont attachés aux chaînes qui les lient aux multinationales de l'agro-industrie.

Interviennent ensuite les multinationales de l'industrie alimentaire (Nestlé, Unilever, Mondelez, etc.) pour transformer les produits agricoles à grand renfort de chimie, et pour les vendre au secteur de la grande distribution à travers le monde. Ces multinationales sont expertes sur la manière de capter le consommateur (propagande publicitaire, prix attractifs, usage immodéré du sucre et autres substances addictives, etc.).

Le pouvoir économique des multinationales leur permet d'embaucher des armées de lobbyistes pour influencer nos institutions politiques européennes et nationales, en vue de protéger leurs intérêts ou de conquérir de nouvelles parts de marché.

Il ne s'agit évidemment pas pour ces multinationales de servir l'humanité en lui assurant une alimentation saine, produite de manière vertueuse pour la société et les écosystèmes.

Non, la logique du profit n'a aucune considération pour la santé publique, l'environnement et la société.

Nous constatons chaque jour les nombreux dégâts occasionnés par l'agro-industrie et l'industrie alimentaire : Cancers, pathologies chroniques, déforestation, réchauffement climatique, déclin de la biodiversité, pollution des sols et de l'eau, destruction du lien social et du monde paysan, menaces sur l'autonomie alimentaire des populations, etc.

Et les politiques sont complices, tel le gouvernement Macron, ultralibéral, qui est favorable aux traités commerciaux de libre-échange (ex : CETA) et qui mène une politique en faveur de l'allègement des normes et de la fiscalité. De même, au niveau européen, les aides accordées par la Politique Agricole Commune favorisent le développement agro-industriel.

Pourtant les alternatives agro-écologiques existent et ont fait leurs preuves. Malgré le manque de soutien des politiques, de nombreux citoyens reprennent le contrôle de l'agriculture et de leur alimentation en produisant bio ou en créant des AMAP par exemple.

Alors pour que cette agriculture écologique et socialement vertueuse ne reste pas en marge, et pour que l'alimentation saine ne reste pas le privilège d'une minorité :

Brisons les chaînes qui nous lient aux multinationales.

Fuyons les supermarchés et la consommation de masse.

Agissons, et votons des lois, pour protéger la santé publique, l'environnement et la société.

Agissons, et votons des lois, en faveur du développement des alternatives agro-écologique.

Exigeons une agriculture bio, locale et socialement vertueuse, à Bordeaux, dans la région et partout ailleurs.
Marche contre Monsanto & Co /
Marche pour l'Agroécologie

Marche contre les lobbies de l'agro-industrie /
Marche pour la défense des biens communs

Rdv pour une marche festive et revendicative
le samedi 19 mai à 14h
place de la Victoire à Bordeaux